DÉJÀ DES CAPRICES?

image

Jour 162 : 5 mois et quelques jours.

Première fois à la mer aujourd’hui pour Jul. Nous ne sommes restés qu’une petite heure, ce qui n’est déjà pas mal car l’exposition au soleil est fortement déconseillée pour les touts petits, même à l’ombre. Il était donc indispensable de se procurer une protection solaire. Notre choix s’est porté sur Anthelios le lait bébé SPF 50+ de La Roche-Posey. Cette marque est une valeur sûre que j’utilise déjà depuis longtemps pour moi-même. L’odeur rappelle les vacances, j’adore.

IMG_5273

IMG_5274

J’ai essayé de lui montrer le décor avec de grands gestes et des « oh ma chérie, regarde comme c’est beau!!! » C’est à peine si elle m’a regardé, occupée qu’elle était à observer mon livre, mes lunettes de soleil, son biberon d’eau, tout sauf la mer quoi!

Des fois pendant qu’on se fait des câlins alors qu’elle est dans mes bras, je me sens tirée vers un côté : c’est elle qui se débat, s’étire, se contorsionne pour essayer de se saisir de choses qui nous entourent. Tout y passe, même ses pieds. Elle a beaucoup de force ma fille! Je manque même parfois de tomber. Et dès qu’elle arrive à attraper l’objet de sa convoitise elle le porte directement à la bouche.

Ça la soulage.

Autant pour les deux premières dents, nous n’avions rien vu venir (pas de bave, ni d’érythème fessier, de fièvre, ou diarrhée), là je pense bien que celles du haut se préparent.

On n’avait jamais utilisé autant de bavoirs. On en change 3 fois par jour. Elle bave beaucoup trop, mâchouille ses doudous et s’énerve quand elle les laisse tomber.

IMG_5275

IMG_5276

Sinon, la nouveauté du jour : ça y est, mon bébé me reconnaît. Enfin, elle me connaît déjà, là n’est pas la question, depuis sa naissance ma présence la rassure, mais ça c’est instinctif parce qu’elle a été neuf huit mois dans mon ventre et est habituée à mon odeur et tout le toutim.

Ce que veux dire c’est qu’il n’y en a plus que pour moi. Elle accepte bien sûr d’être aux bras d’autres personnes et est même très sage, mais alors elle ne me quitte pas des yeux, comme si elle avait peur que je ne m’en aille sans elle. Et dès que je disparais de son champs de vision elle me cherche, se met à pleurer, et ne se calme que dans mes bras.

C’est trop choupinou!

Son père pense que c’est déjà les caprices… Et moi je pense qu’il est jaloux.

Serait-ce déjà l’angoisse de la séparation?

∗∗∗

Maillot de bain Archimède.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *